L’écologiste Anna Baerbock deviendra la première cheffe de la diplomatie allemande

Featured Politique

Anna Baerbock, la co-présidente des écologistes en Allemagne, sera la prochaine ministre des Affaires étrangères, a annoncé jeudi sa formation politique. Ce sera la première femme et la plus jeune à occuper ce poste au sein du gouvernement allemand en remplacement du social-démocrate Heiko Maas.

La quadragénaire verte sera investie dans ses nouvelles fonctions début décembre, dans le cadre de la coalition gouvernementale mise sur pied mercredi dernier avec le SPD et les Libéraux. 

A signaler qu’Anna Baerbock avait brigué la chancellerie pour le compte des écologistes lors des dernières législatives. La même formation politique a également indiqué que son autre co-président, Robert Habeck, prendra la direction d’un «super ministère» rassemblant Economie et Climat.

Au cours de la campagne électorale, cette juriste experte en droit international s’était engagée à insuffler un nouveau sang dans la diplomatie allemande, entre autres en adoptant une rhétorique plus ferme à l’égard de Moscou et de Pékin.

Défavorable au pipeline Nordstream 2, censé permettre à l’Allemagne d’importer le gaz russe, Anna Baerbock juge qu’«une autre approche vis-à-vis des régimes autoritaires est une question clé» pour le futur exécutif et «pour notre sécurité et pour nos valeurs».