Washington accuse Pretoria d’avoir fourni des armes à Moscou

Featured Politique

L’ambassadeur des Etats-Unis en Afrique du Sud a accusé jeudi Pretoria d’avoir apporté un appui militaire à Moscou malgré sa neutralité déclarée dans le conflit armé avec Kiev.

A en croire l’ambassadeur américain Reuben Brigety, Washington est certain que « des armes et des munitions ont été chargées » à bord d’un cargo russe, amarré non loin du Cap début décembre, « avant qu’il ne reparte vers la Russie ». « Armer les Russes est extrêmement grave » et « fondamentalement inacceptable », a-t-il estimé au cours d’une rencontre avec la presse sud-africaine. 

« Nous sommes persuadés que des armes ont été chargées sur ce navire et je parierais ma vie sur l’exactitude de cette affirmation », a martelé le diplomate, jugeant que « la déviation de l’Afrique du Sud de sa politique de non-alignement est inexplicable ».

Embarrassées, les autorités sud-africaines se sont engagées à diligenter une enquête et ont déploré la publicité de ces allégations. Le gouvernement américain a modestement salué l’annonce. « Cela serait une étape bienvenue », a estimé le porte-parole adjoint du département d’Etat, Vedant Patel, au cours d’une conférence de presse. Avec un ton plus conciliant que l’ambassadeur Brigety, ce dernier a indiqué que les Etats-Unis discuteraient directement avec leurs partenaires sud-africains » mais qu’en attendant, « l’élément le plus préoccupant est l’accostage d’un navire russe sanctionné dans une base navale sud-africaine ».