Afrique : Mohammed VI de nouveau sur le front de la coopération Sud-Sud

Afrique : Mohammed VI de nouveau sur le front de la coopération Sud-Sud

sm-visite-royaleLe roi du Maroc, Mohamed VI, débute ce 20 mai une nouvelle tournée en Afrique, la troisième du genre en l’espace de 3 ans et dont la première étape est le Sénégal. Des visites qui sont placées sous le sceau de l’amitié mais aussi du travail.

Le Maroc vise à travers cette tournée panafricaine le renforcement de ses liens de coopération avec les quatre pays inscrits à l’agenda du périple du souverain chérifien. Il s’agit du Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Gabon et la Guinée-Bissau, des pays avec lesquels Rabat entretient de bonnes relations économiques, politiques et diplomatiques.

En tête du programme de ces visites, la signature d’accords bilatéraux, le lancement de nouveaux projets de coopération basés sur le développement humain, l’échange d’expériences et le renforcement du partenariat économique Sud-Sud. Le souverain marocain aura en outre des entretiens avec les dirigeants des Etats qu’il va visiter.

Au Sénégal, la visite du roi Mohamed VI vise à renforcer la relation bilatérale dont les racines remontent aux siècles passés, mais qui a été régénérée par une coopération ambitieuse entamée en 2001, date de la première visite du souverain marocain au pays de la Teranga.

Depuis lors, des accords dans les domaines de la Banque, des assurances, du transport aérien ou encore dans le bâtiment ont été signés entre les deux Etats. Cette année 2015, un partenariat est intervenu entre la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal et le Maroc. Son but : favoriser le partage d’expériences.

Le roi du Maroc, au cours de ses précédentes tournées en Afrique, avait conclu une multitude de partenariats afin de mieux élargir les relations économiques et commerciales de son pays avec les Etats africains.

La tournée qui démarre ce 20 mai est donc perçue comme une immense opportunité pour le Royaume chérifien de conclure de nouveaux accords bilatéraux sur le plan économique et social, mais aussi l’occasion de concrétiser l’ambition et l’intérêt que le Maroc nourrit pour la promotion d’un développement solidaire avec d’autres pays africains.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − 4 =