Allemagne: Recommandations d’investir par une commission d’experts économistes

Allemagne: Recommandations d’investir par une commission d’experts économistes

Designierter DIW-Chef Marcel Fratzscher im IntervierA en croire une commission d’experts nommée par son ministre de l’Economie, l’Allemagne connaît un important déficit d’investissement et ses secteurs public et privé devraient hausser leurs dépenses pour préserver la croissance économique et favoriser la création d’emplois. En attendant que ce rapport soit remis au gouvernement allemand, le président de cette commission, Marcel Fratzscher, qui est également directeur de l’Institut économique Diw, en a dévoilé lundi les principales recommandations dans les colonnes du journal Bild.

« Nous sommes d’accord que l’énorme problème de l’investissement doit être résolu pour préparer l’avenir de notre pays et pour assurer sa prospérité à long terme », a-t-il confié à cet organe de presse. Selon lui, «  les investissements publics et privés sont inférieurs d’à peu près 100 milliards d’euros (110 milliards de dollars) par an à ce qu’ils devraient totaliser comme somme ». A ce propos, le même spécialiste précise que « le privé est le premier responsable de cette situation ».

A côté de cela, l’Allemagne subit une pression internationale pour augmenter ses dépenses afin de relancer la croissance à l’échelle européenne. Faisant allusion à un investissement dans le secteur du transport de 7 à 10 milliards d’euros (7,7 à 11 milliards de dollars) trop bas, le patron de l’institut économique Diw a prévenu qu’ « il s’agit d’une urgence qui deviendra plus onéreuse plus le gouvernement tarde à réagir ». De l’avis du ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel, cette commission de 21 experts issus du monde de l’économie et de la finance, des entreprises et des organisations syndicales a fait « un travail excellent et que l’Exécutif étudiera ses propositions ».

D’un autre côté, la commission a également recommandé que le gouvernement puisse mettre en place de nouveaux mécanismes de mobilisation des fonds privés en parallèle de l’augmentation des dépenses publiques. Des fonds qui serviraient, à titre d’exemple, à l’entretien ou la construction de routes.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =