Etats-Unis : Un juge bloque le processus de régularisation

Etats-Unis : Un juge bloque le processus de régularisation

hanenSuite à la suspension provisoire par un juge fédéral d’un plan de régularisation des clandestins présents sur le territoire américain, le président américain Barack Obama, qui avait signé ce décret en novembre, a déclaré mardi que son administration ferait appel.

C’est le juge Andrew Hanen du tribunal fédéral de Brownsville, au Texas, qui a décidé lundi de suspendre temporairement le processus de régularisation des migrants en situation administrative irrégulière aux USA. Selon le dirigeant américain, « ce n’est pas la première fois qu’un tribunal bloque ou tente de bloquer quelque chose qui s’avère être légal », ajoutant qu’il est « convaincu que cette décision relève tout à fait de son pouvoir ».

Néanmoins, le ministre en charge de la Sécurité intérieure, Jeh Johnson, a annoncé la suspension de l’application de ce décret « jusqu’à nouvel ordre », avant d’exprimer son « profond désaccord à cette décision ». En fait, celle-ci fait suite aux plaintes de 26 Etats américains, dont le Texas et à majorité dirigéé par des républicains, qui estimaient ce plan de régularisation illégal. Quoi qu’il en soit, l’administration Obama ne compte pas se résigner puisque le ministère de la Justice fera appel de cet ordre temporaire. «  Dans l’attente, nous admettons que nous devons nous y conformer », a déclaré M. Johnson.

Barack Obama avait annoncé, en novembre dernier, la délivrance des permis de travail de trois ans à environ cinq millions de migrants en situation administrative irrégulière sur les 11 millions vivant aux USA, mais ce processus a été suspendu par la décision du juge Hanen. Le ministre américain de la Justice, Eric Holder a estimé que « cette affaire pourrait être tranchée à un niveau supérieur, par une Cour d’appel fédérale, si ce n’est pas la Cour suprême ».

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 + deux =