Retour au calme au Burkina Faso

Retour au calme au Burkina Faso

BLAISE-COMPAORERetour au calme après des affrontements entre plusieurs centaines de manifestants et les forces de l’ordre, éclatés mardi au Burkina Faso, dans le centre de Ouagadougou. Ces affrontements ont eu lieu en marge d’un vaste rassemblement contre un projet de modification de la Constitution susceptible de permettre au président Blaise Compaoré de rester au pouvoir au Burkina Faso.

Des opposants ont tenté de marcher en direction de l’Assemblée nationale où doit se dérouler le vote d’un projet de loi portant révision de la constitution par référendum. Quelques manifestants ont été légèrement blessés par la riposte des policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogènes contre les pierres et les pneus incendiés des manifestants.

Le gouvernement burkinabé avait annoncé la tenue d’un référendum constitutionnel qui doit rendre possible la candidature à l’élection présidentielle de 2015 du chef de l’Etat, Blaise Compaoré, soixante-trois ans, et au pouvoir depuis vingt-sept ans, que l’article 37 de la Constitution (limitant à deux le nombre de mandats présidentiels) empêche de se représenter. L’opposition l’accuse de vouloir rester quinze années supplémentaires à la tête du pays.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 + 2 =