Doing business: L’Afrique à l’honneur

Doing business: L’Afrique à l’honneur

World-Bank-Doing-Business-2013Attendu avec impatience, le nouveau rapport du Doing business vient de sortir et l’Afrique subsaharienne est à l’honneur. Sur les 20 pays ayant réalisé des améliorations considérables, 9 se trouvent dans cette partie du monde. Le continent noir a toujours été considéré comme faible  en la matière. Avec des multiples guerres, crises politiques et d’autres formes de maux tels que la corruption ou le détournement de fonds, l’Afrique ne donnait  pas une image attrayante pour les affaires.
Mais depuis quelques années déjà, les pays du continent ont pris conscience de cette réalité, et avec le concours des partenaires internationaux, plusieurs reformes de fonds ont été initiées et les résultats commencent à se faire sentir.
A titre d’exemple, les économies en voie de développement ont plus rapidement réduit les écarts avec les normes réglementaires que les pays dits développés.
Le rapport signale que globalement, le climat des affaires a été amélioré à travers le monde. Comparé à l’exercice précédent, le nombre de réformes enregistrées dans les 114 économies du monde ayant travaillé pour améliorer leurs climats des affaires, il y aurait une croissance de 18%, ce qui se traduit par un total de 238 réformes.
Le rapport loue les efforts jusque- là consentis et ne stipule aucunement qu’à ce jour l’Afrique subsaharienne serait le paradis des affaires. Avec les crises économiques et financières qui ont plombé l’investissement en Occident, l’Afrique devrait  se rendre compte qu’il s’agit pour elle d’une opportunité à ne pas manquer, en rassurant les investisseurs afin de drainer le maximum de fonds possibles  pour le développement de ses Etats.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Un commentaire sur “Doing business: L’Afrique à l’honneur

  1. On n’aimerait bien croire ces agences de notation et toutes les statistiques et classement qu’ils publient à longueur d’année, mais personnellement je prends ces appréciations avec beaucoup de précaution, car leur sondages et statistiques ne sont pas toujours fiables, il suffit de regarder sur YouTube le documentaire « la dictature des experts », ça vous changera surement d’avis.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 1 =