Libre-échange.La Roumanie menace le Canada

Libre-échange.La Roumanie menace le Canada

eu-canadaD’après son ministre des Affaires étrangères, la Roumanie, qui doit ratifier l’accord de libre-échange signé il y a une semaine entre l’Union Européenne (UE) et le Canada, pourrait s’y opposer si ce dernier continue à exiger un visa d’entrée à ses ressortissants.
Titus Corlatean a profité de son passage à Washington pour évoquer l’accord de libre-échange récemment ratifié entre Bruxelles et Ottawa. Ainsi, le chef de la diplomatie roumaine a dévoilé que des discussions ont eu lieu entre son gouvernement et celui du Canada en vue de lever les visas pour les Roumains. Sans quoi, Bucarest devrait refuser de ratifier cet accord. « Les Canadiens peuvent circuler librement dans l’Union Européenne, il est naturel que nous attendions la même chose pour nos citoyens », a-t-il  simplement argumenté. M.Corlatean est convaincu que son avis personnel est partagé par la majorité des élus roumains. Du côté opposé, le gouvernement canadien insiste pour traiter séparément, le dossier du libre-échange et les questions d’immigration.
En compagnie de la Bulgarie et la République Tchèque, la Roumanie fait partie des 3 Etats du Vieux continent dont les ressortissants sont tenus de présenter un visa avant d’entrer au Canada. Pour se défendre, ce pays dit avoir maintenu cette barrière étant donné que bon nombre de leurs citoyens se présentaient comme réfugiés, sans avoir réellement ce statut. Prague, qui avait brandi la même menace que Bucarest, vient d’obtenir gain de cause récemment.
Il faut rappeler qu’Ottawa avait levé les visas pour la nationalité tchèque en 2007 avant de les imposer à nouveau 2 ans plus tard. Quoi qu’il en soit, cela va certainement encourager la Roumanie à persister dans sa position.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

3 commentaires sur “Libre-échange.La Roumanie menace le Canada

  1. rien à faire, avec le canada, il faut montrer patte blanche en matière d’immigration. D’ailleurs, rien qu’au cours des 15 dernières années, le Canada a quasiment siphonné de nombreux pays du Sud de leurs cadres et diplômés avec la politique canadienne d’immigration sélective.

  2. Et ils viennent après pour donner des leçons de morale et d’éthique à ces mêmes pays du Sud.

  3. Les grandes puissances sont toujours promptes à prêcher la bonne parole lorsqu’il s’agit de libre échange des marchandises et d’ouverture des marchés. Par contre, les choses prennent une tournure moins plaisante quand il est question de liberté de circulation des personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois × 2 =