Italie: Poste Italiane au secours d’Alitalia

Italie:  Poste Italiane au secours d’Alitalia

alitaliaAyant urgemment besoin de recapitalisation, Alitalia pourrait être sauvée par Poste Italiane selon les informations de l’agence Ansa. Dans le cas contraire, la compagnie aérienne devrait connaître une cessation de paiement d’ici samedi.
Bien que ce ne soit pas encore confirmé, Poste Italiane pourrait intégrer le capital d’Alitalia. Le transporteur aérien visant une recapitalisation à hauteur de 300 millions d’euros (400 millions de dollars), dont 75 millions (100 millions de dollars) proviendraient de la société postale. Ainsi, celle-ci détiendrait-elle, au final, 10 à 15 % du capital d’Alitalia.Toutefois, l’une ou l’autre des parties ne s’est pas encore  exprimée officiellement sur cette intégration.. Tout dépendra du conseil d’administration d’Alitalia, initialement prévu pour jeudi, mais finalement repoussé à vendredi . A noter que, d’après certaines sources syndicales, seule une recapitalisation n’est pas suffisante pour le redécollage d’Alitalia. Il lui faut, en plus, un prêt bancaire de 200 millions d’euros (266,7 millions de dollars).
Depuis le mois dernier, Alitalia avait dévoilé son intention d’augmenter son capital, par le biais d’un prêt bancaire. A présent, le transporteur subit énormément la pression de l’Autorité Italienne de l’Aviation Civile (ENAC). De passage à la télévision , le président de celle-ci a été on ne peut plus clair : « Il faut une recapitalisation, sinon samedi Alitalia reste à terre ». Heureusement que la compagnie aérienne soit amplement soutenue par le gouvernement, qui ne ménage aucun effort pour lui éviter la faillite. Favorable à un sauvetage par une autre entreprise publique, l’Exécutif a déposé le dossier Alitalia sur diverses tables, notamment, celles de la compagnie nationale des chemins de fer Ferrovie della Stato (FS) et de la banque publique Cassa Depositi e Prestiti (CDP). Avec succès seulement pour la première entreprise.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × 4 =