Reprise des négociations directes de paix entre Israéliens et Palestiniens

Reprise des négociations directes de paix entre Israéliens et Palestiniens

kerry-middle-east-talksLe département d’Etat américain a annoncé l’arrivée ce lundi à Washington des négociateurs israéliens et palestiniens pour une reprise formelle dans la soirée des négociations de paix directes gelées depuis trois ans.
Les négociations seront dirigées côté palestinien par le négociateur en chef Saëb Erakat et côté israélien par la ministre de la Justice Tzipi Livni. Yitzhak Molcho, l’émissaire personnel du Premier ministre israélien sera également présent. Ces premières réunions iront jusqu’à demain et ont pour objectif principal de développer un plan de travail qui déterminera comment les deux parties procèderont dans ces négociations au cours de prochains mois. Cette reprise des négociations a été rendue possible par l’adoption par le conseil des ministres, par 13 votes pour, 7 votes contre et 2 abstentions, d’un texte prévoyant la libération de 104 prisonniers palestiniens détenus en Israël. La liste de ces détenus n’a pas été officiellement rendue publique. La décision du cabinet israélien est survenue après plusieurs heures de délibération au cours desquelles plusieurs ministres ont exprimé leur opposition. Cette opposition se justifie par le fait que parmi les prisonniers se trouveraient des meurtriers de femmes et d’enfants israéliens ainsi que des détenus ayant tué des Palestiniens soupçonnés d’avoir collaboré avec Israël. Dans le lot, il y aurait également des détenus de droit commun.
La décision israélienne a immédiatement été saluée par l’Autorité palestinienne. Mais pour rassurer ceux qui craignent de le voir faire trop de concessions, le Conseil des ministres israélien a adopté, juste avant l’approbation de la libération des prisonniers palestiniens, un projet de loi prévoyant un référendum en cas d’accord de paix. Si ce projet de loi est approuvé par le Parlement, un éventuel accord de paix ne pourra être entériné qu’après être approuvé dans l’ordre par le gouvernement, le Parlement et le référendum.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 − dix =