Grande – Bretagne : adoption du mariage gay

Grande – Bretagne : adoption du mariage gay

mariage-gay-ukLa Grande-Bretagne est devenue hier mardi le 15ème Etat au monde à autoriser des unions homosexuelles suite à l’adoption par ses députés d’amendements de la loi sur le mariage.
D’ici l’année prochaine, des couples de même sexe pourront célébrer leurs mariages en Grande-Bretagne. Une victoire pour les concernés, qui n’ont pas manqué de manifester leur satisfaction. Toutefois, y arriver n’a pas été évident. Depuis 2005, les couples de même sexe s’unissaient par le biais d’un pacte civil. Cet acte, différent d’un mariage à part entière, leur garantissait tout de même des droits similaires aux mariés. A l’approche de l’adoption de la nouvelle loi, les députés de droite, donc opposés à ces amendements, ont multiplié les tentatives en vue de faire échouer le projet. Mais, rien n’y fit.
A présent, il faut juste attendre l’approbation de la loi par la reine Elizabeth, ce qui devrait intervenir aujourd’hui mercredi ou demain jeudi. Après cette étape, le gouvernement devra régler certaines formalités administratives : « nous espérons voir les premiers mariages homosexuels au milieu de l’année 2014 parce qu’il y a plusieurs problèmes à régler, comme les conséquences de la loi sur les retraites », a indiqué le porte-parole du ministère britannique de la Culture. Une précision : le mariage homosexuel n’a été légalisé qu’en Angleterre et au Pays de Galles. L’Ecosse et l’Irlande du Nord, qui constituent le reste du Royaume-Uni, disposent de leurs propres textes sur la question et ne sont donc pas concernés.
La possibilité de mariage pour les homosexuels n’a pas entraîné que des réjouissances. Pour preuve, cela a morcelé quelque peu le parti conservateur du Premier ministre britannique David Cameron. En effet, certains de ses militants mettaient en avant des considérations religieuses pour dire non à ce type d’union.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + quatorze =