L’Indonésie à nouveau en deuil suite aux victimes du séisme

L’Indonésie à nouveau en deuil suite aux victimes du séisme

Indonésie-séismeDes catastrophes naturelles continuent à s’abattre sur l’Indonésie et les victimes se multiplient. Après environ 10 ans depuis le tsunami qui a fait plusieurs milliers de morts en Indonésie, c’est maintenant le séisme qui a provoqué l’effondrement de nombreux bâtiments accompagné de dommages humains.
D’une amplitude de 6.1, le séisme est survenu jeudi dans la province indonésienne d’Aceh, comme l’a indiqué une source médicale. Il a fait 22 morts et 210 blessés, là-même où quelque 170.000 personnes avaient trouvé la mort dans le tsunami de 2004. Selon les précisions données par ce médecin dans une clinique de Lampahan, les blessés originaires de différentes localités ont été amenés dans des camions. D’après l’information tirée de l’institut géologique américain USGS, le drame est survenu à 7h37 GMT, soit à 9h37 heure de Paris, à une profondeur de 10 kilomètres et à 55 kilomètres au sud de la ville de Bireun, sur la côte nord de la province.
Pris de peur, les habitants se sont lancés dans la rue à Banda Aceh, la capitale provinciale, où les bâtiments ont tremblé pendant une minute environ. Il a alors fallu un secours rapide pour tenter de sauver ce qui pouvait l’être. La police et l’armée aident les secours qui se concentrent surtout sur une mosquée effondrée sur des enfants qui suivaient une classe de lecture du coran. Selon les secours, six d’entre eux sont morts et les 14 autres seraient toujours sous les décombres. Dans la province d’Aceh, déjà ruinée en 2004, un hélicoptère a été envoyé en hâte pour renforcer le secours, surtout à la frontière entre les districts d’Aceh Centre et de Bener Meriah, la région la plus affectée. Il a fallu également envoyer un avion sur la zone en vue d’évaluer les dégâts causés par ce fléau, par l’intermédiaire de prises de vue aériennes.
La position géographique de l’Indonésie est dangereuse et porteuse de malheur. Elle est, en effet, située sur l’ «anneau de feu» où les plaques tectoniques entrent souvent en collision et entraînent régulièrement des tremblements ou des éruptions volcaniques.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =