Le 1 juillet, un nouveau départ pour la France

Le 1 juillet, un nouveau départ pour la France

gaz-franceLa date du 1 juillet 2013 est fatidique pour les français, en effet c’est l’entrée en vigueur d’une série de mesures qui bouleverseront le quotidien de plusieurs d’entre eux. La première mesure phare est celle portant sur la facture du gaz consommé à domicile. Cette dernière connait désormais une hausse de 0,5%, ce qui affecte directement la vie quotidienne de quelques 11 millions de foyers français.
Par ailleurs, l’impact de cette hausse restera modéré grâce au nouveau mode de calcul qui a été adopté par les autorités. Aussi, l’augmentation permettra également d’apporter une partie de la solution aux problèmes d’approvisionnement en gaz que connait l’hexagone. Les prix d’achat long terme au près de ses partenaires traditionnels a toujours été indexé sur le prix du pétrole. Avec la hausse des prix de l’or noir depuis quelques années, l’écart de prix entre le gaz indexé au pétrole et celui acheté à court terme via différents canaux se creuse sensiblement, soulignant le manque à gagner ainsi que les difficultés d’approvisionnement enregistré. Les fumeurs de leur coté, devront se réjouir parce que contrairement à ce qui était initialement prévu, l’augmentation de prix sur le paquet de cigarette sera de 20 centimes seulement au lieu de 40. Une mesure qui touchera directement environ 40 millions de français.
D’autre part, fidèle à leur réputation, les socialistes français ont pris des mesures pour venir en aide aux plus vulnérables de la communauté. Dans cette optique, les allocations pour les chômeurs ont été revues à la hausse, à hauteur maximum de 17 centimes par jour, pour le meilleur des cas. Pour financer les mesures de revalorisation, le régime Hollande a du utiliser son autre face, l’imposition. Ainsi, les taux de TVA appliqués à certaines entreprises d’aide à la personne se verront augmenter jusqu’à 19,6%.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 1 =