Les USA ont l’Allemagne à l’oeil

Les USA ont l’Allemagne à l’oeil

Edward-SnowdenD’après des informations dévoilées dimanche par le magazine d’investigation Der Spiegel, l’Allemagne serait l’un des pays les plus surveillés par la National Security Agency (NSA), l’organisme américain en charge du renseignement électromagnétique.
Après ses récentes confidences sur le programme américain de surveillance électronique Prism, le journal allemand n’a pas tardé à récidiver : dans ses colonnes, il vient d’affirmer que les USA interceptent pas moins de 500 millions d’échanges, par téléphone ou internet, chaque mois en Allemagne. Comme référence, Der Spiegel a évoqué un document secret de la NSA lui relater par  Edward Snowden, l’informaticien américain révélateur du Prism. Selon cette source d’information, l’Allemagne serait un partenaire de « troisième classe » à l’entendement de l’administration américaine. A ce titre, il est le pays le plus suivi de l’Union Européenne, à l’instar d’Etats comme l’Arabie Saoudite, la Chine ou l’Irak.
Ainsi, la NSA suit, au quotidien, une moyenne de 20 millions d’appels téléphoniques lancés à partir de l’Allemagne. Mieux, sur certaines journées très chargés, 60 millions d’appels peuvent être surveillés. Quant à l’internet, 10 millions de communications en moyenne sont suivies. Plus en détail, l’agence américaine du renseignement surveille non seulement les appels mais aussi les textos, les e-mails et même les postes dans les forums de discussion. Toutefois, elle ne conserve pas le contenu mais établit juste un historique des connexions au niveau de sa centrale à Fort Meade.
De telles révélations ne sont pas de nature à améliorer les relations entre l’Allemagne et les Etats-Unis. D’autant plus que le premier Etat a grandement souffert de telles pratiques dans son passé, notamment, avec les affres de la Gestapo d’Adolphe Hitler.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 + 3 =