Le Dieu Eole sicilien dénudé

Le Dieu Eole sicilien dénudé

Après avoir trôné pendant des années sur un empire financier de plusieurs millions de dollars, l’Eole sicilien, Vito Nicastri, appelé aussi le « Roi du vent » a vu ses biens s’envoler.
La police italienne a en effet procédé à la saisie des biens de l’entrepreneur sicilien qui s’est forgé un nom dans le domaine du développement des énergies renouvelables.
Le Sicilien a été dessaisi de ses biens, dépôts d’argent et avoirs immobiliers se montant à la bagatelle de quelque 1,7 milliard de dollars, pour de présumés liens avec la mafia.
Les avoirs saisis, comprenant 43 entreprises d’énergie solaire et éolienne, 98 propriétés immeubles et 66 comptes bancaires, ont été gelés en 2010.
Selon l’agence italienne de lutte contre la mafia, l’entrepreneur, âgé de 57 ans, a pu amasser sa fortune en travaillant dans une zone grise, où l’argent peut facilement être blanchi.
La mafia s’est très vite intéressée au secteur des énergies renouvelables qui jouissaient du soutien de l’Etat et de subventions substantielles.
Les liens de l’entrepreneur avec la mafia ont été révélés par des messages échangés avec deux chefs de la mafia locale après l’arrestation de ces derniers. Il aurait également des liens avec Matteo Messina Denaro, un fugitif considéré comme étant le Parrain de la mafia Sicilienne.
L’agence anti-mafia a déclaré que la saisie des biens de Nicastri était la plus grand saisie de biens liés à la mafia jamais effectuée.
Le dieu du vent fait actuellement l’objet d’une ordonnance de probation et il lui est interdit de quitte la ville d’Alcamo en Sicile occidentale au cours de l’enquête.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + huit =