Les agriculteurs néerlandais s’opposent à la baisse des émissions d’azote

Les agriculteurs néerlandais s’opposent à la baisse des émissions d’azote

Les agriculteurs des Pays-Bas ont observé lundi une journée de protestations  contre les projets de l’exécutif de réduire les émissions d’azote et qui pourraient les contraindre à avoir moins recours à des engrais et à diminuer les effectifs de leur cheptel.

L’aéroport Schiphol d’Amsterdam et KLM ont recommandé aux voyageurs de prendre les transports publics pour atteindre l’aéroport, certains collectifs d’agriculteurs activistes ayant fait part sur les réseaux sociaux de leur intention de se servir de tracteurs pour paralyser le trafic automobile sur les routes.

Les protestations ayant eu lieu lundi ont été largement appuyées par les groupes d’agriculteurs mais n’ont pas été organisées de façon centralisée. Ces manifestations ont été provoquées par les objectifs introduits en juin afin de diminuer les rejets d’azote d’ici à 2030, une toute dernière initiative pour résoudre un problème qui affecte les Pays-Bas depuis belle lurette. 

Il est impérieux de diminuer les émissions d’oxydes d’azote émanant des effluents d’élevage et de l’usage d’ammoniac dans les engrais, ont soutenu les autorités néerlandaises, qui jugent qu’une réduction de 30 % du nombre de têtes de bétail est également nécessaire.

Les Pays-Bas constituent le principal émetteur de ces substances sur le continent européen en raison de l’élevage intensif de divers animaux, dont des vaches et des porcs. Ainsi, la justice tant néerlandaise qu’européenne a sommé le gouvernement de résoudre ce problème.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.