Les forces de l’ordre allemande déjouent le projet d’attentat d’un jeune garçon à Essen

Les forces de l’ordre allemande déjouent le projet d’attentat d’un jeune garçon à Essen

Le gouvernement allemand a annoncé jeudi, avoir déjoué le projet d’attentat  à la bombe «néonazi» que s’apprêtait à commettre un garçon âgé de 16 ans dans son établissement scolaire à Essen.

«La police a vraisemblablement évité un cauchemar » dans la localité d’Essen où cet adolescent est « fortement soupçonné d’avoir planifié un attentat », a affirmé le ministre de l’Intérieur de l’Etat régional de Rhénanie du Nord-Westphalie, Herbert Reul. 

Le ministre a précisé par la suite que « des indices laissent penser » que ce jeune souffre de « graves problèmes psychiques » et a des « pensées suicidaires ».

Des éléments de l’unité d’élites des forces de l’ordre allemandes se sont introduits dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’appartement du suspect, après réception d’un «renseignement». 

Ils y ont découvert « 16 bombes tuyaux », des engins explosifs improvisés, dont certaines étaient remplies de clous, ainsi qu’une arbalète avec des flèches et une arme artisanale. 

En toute vraisemblance, ce garçon avait des motivations politiques extrémistes, sa chambre ayant des « inscriptions SS ». A en croire M. Reul, les investigateurs y ont mis la main, en plus, sur une importante quantité de documents écrits faisant l’éloge des thèses d’extrême droite, « racistes, antisémites et antimusulmanes ».

Ce responsable a rapporté que la police avait été saisie par un autre adolescent, d’après lequel le suspect « voulait placer des bombes dans son école », située à 800 mètres de son domicile.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.