Sahara marocain : Les Pays-Bas qualifient l’initiative marocaine d’autonomie de «contribution sérieuse et crédible»

Sahara marocain : Les Pays-Bas qualifient l’initiative marocaine d’autonomie de «contribution sérieuse et crédible»

Les Pays-Bas considèrent le plan d’autonomie pour le Sahara marocain, soumis par le Maroc à l’ONU en 2007, comme « une contribution sérieuse et crédible au processus politique mené par l’ONU » dans le cadre de son processus de règlement politique de cette question.

A travers cette nouvelle position formulée dans le communique conjoint publié à l’issue des entretiens tenus à Marrakech, entre le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita et son homologue néerlandais, Wopke Hoekstra, les Pays-Bas s’inscrivent dans la dynamique internationale de soutien au plan d’autonomie visant à clore définitivement ce différend territorial artificiel autour du Sahara marocain. L’entrevue des deux ministres Bourita et Hoekstra s’est tenue dans la ville ocre du Royaume, en marge de la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech.

La nouvelle position de La Haye intervient également dans le sillage de l’appui exprimé par les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Espagne ou encore les Philippines en faveur de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 comme seule et unique base pour clore ce différend.

A la même occasion, les Pays-Bas et le Maroc réaffirment leur soutien a l’envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura et à ses efforts de poursuivre « un processus politique visant a parvenir a une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable » à cette question, ajoute le communique conjoint.

Les deux parties réaffirment le «partenariat solide» entre les deux pays dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et en faveur de la stabilité et du développement régionaux, conclut le communique conjoint.

Les Pays-Bas ont également salué « l’engagement actif » du Maroc en faveur du processus de paix en Libye sous l’égide des Nations-Unies, ainsi que ses efforts pour la consolidation de la stabilité régionale. Les deux ministres ont de même, « souligné leur soutien au travail de la mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) », tout en insistant sur la nécessité d’organiser des élections « libres et équitables » dans le pays.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.