L’Allemagne se prépare à un éventuel arrêt des livraisons de gaz russe

L’Allemagne se prépare à un éventuel arrêt des livraisons de gaz russe

Les retombées du conflit armé en Ukraine ont éteint les espoirs de reprise rapide de l’économie allemande qui risque à présent de tomber en récession au ca où la Russie suspend ses livraisons de gaz à l’Allemagne qui ne ménage aucun effort pour restreindre l’impact d’une telle issue.

«A partir du moment où nous nous approchons du point où nous ne sommes plus dépendants, il faut s’attendre à ce type de geste politique» de la part de Moscou, a jugé mercredi à la radio Deutschlandfunk, Alexander Graf Lambsdorff, député libéral allemand, expert en diplomatie.

D’après le ministre allemand de l’Economie, Robert Habeck, qui multiplie les tournées dans l’objectif de diversifier l’approvisionnement énergétique de l’Allemagne, ce pays a baissé en l’espace de deux mois sa dépendance au gaz russe de 55 % à 35 %.

S’il peut se passer du charbon russe et très prochainement du brut russe, ce niveau ne l’épargnera pas d’une récession au cas où Moscou arrête ses fournitures en gaz.

Comme si cela ne suffisait pas, la facture du conflit armé en Ukraine a d’ores et déjà éteint les espoirs du gouvernement allemand d’une reprise rapide de l’économie. M. Habeck ne table plus que sur une croissance de 2,2 % en 2022, a-t-il annoncé mercredi, contre les 3,6 % annoncés en janvier dernier.

 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.