Plusieurs blessés dans des heurts entre manifestants palestiniens et policiers israéliens sur l’Esplanade des Mosquées

Plusieurs blessés dans des heurts entre manifestants palestiniens et policiers israéliens sur l’Esplanade des Mosquées

Des affrontements entre manifestants palestiniens et policiers israéliens sur l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est ont fait plus d’une centaine de blessés ce vendredi parmi les Palestiniens, alors que la crainte d’un embrasement dans les Territoires palestiniens occupés est de plus en plus forte. 

La police israélienne a indiqué que, vers 4h du matin heure locale, « des dizaines de jeunes émeutiers masqués », certains s’affichant avec des drapeaux du mouvement islamiste armé Hamas, ont « amorcé une procession » sur l’Esplanade des Mosquées, et lancé des pierres en direction du Mur des Lamentations adjacent, plus important lieu de prière dans la tradition juive. 

La police dit être intervenue pour « rétablir l’ordre ». Des témoins ont fait état de jets de pierre de Palestiniens en direction des forces de l’ordre israéliennes et de tirs de caoutchouc et de grenades assourdissantes vers des manifestants palestiniens. 

Un responsable du Croissant-Rouge palestinien a indiqué que « 117 blessés ont été transférés » dans des hôpitaux et des « dizaines » d’autres ont été traités sur le site. De son côté, la police israélienne a fait état d’au moins trois blessés dans ses rangs lors de ces heurts qui étaient pour l’essentiel terminés vers 09h30 locales sur l’Esplanade. 

Ces affrontements sur l’Esplanade des Mosquées sont les premiers sur place depuis le début du Ramadan. Troisième lieu saint de l’Islam, l’Esplanade des Mosquées, nommée aussi Mont du Temple par les juifs, est située dans la Vieille Ville à Jérusalem-Est, un secteur de la ville sainte d’Al Qods occupée depuis 1967 par Israël. 

Lors du mois du Ramadan de l’année passée, le site avait été le théâtre de heurts qui avaient conduit à onze jours de guerre entre le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza et Israël. 

La situation n’est pas moins tendue cette année, avec une série de quatre attaques contre Israël depuis le 22 mars et qui ont fait quatorze morts, et des « opérations de contreterrorisme » israéliennes en Cisjordanie, autre territoire occupé depuis 1967 par l’Etat hébreu, qui ont causé la mort, toujours depuis le 22 mars, de 22 Palestiniens, dont des assaillants.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.