Guerre en Ukraine : Berlin prend la tête de « Gazprom Germania »

Guerre en Ukraine : Berlin prend la tête de « Gazprom Germania »

Le gouvernement allemand a décidé de prendre provisoirement la tête de Gazprom Germania après l’annonce du géant russe, en fin de semaine dernière, de son « retrait » de sa succursale allemande. Cette mesure sans précédent vise à assurer la fourniture énergétique en Allemagne.

C’est le ministre allemand de l’Economie, Robert Habeck, qui a annoncé lundi cette décision exceptionnelle, précisant que l’agence fédérale des réseaux va devenir, jusqu’au 30 septembre prochain, l’administrateur de « Gazprom Germania », dont Gazprom était le seul propriétaire. 

Pourtant, la multinationale russe avait fait part vendredi de son « retrait » de cette succursale, sans présenter de repreneur à la même occasion, créant un flou sur le futur de cette entité.

Les succursales de Gazprom disposent d’importantes infrastructures de stockage de gaz et de carburants sur le sol allemand. En outre, Gazprom Germania est la maison-mère de diverses succursales en Suisse, en République tchèque et au Royaume-Uni.

« Le gouvernement fait ce qui est nécessaire pour assurer la sécurité d’approvisionnement en Allemagne, et ceci inclut de ne pas exposer les infrastructures d’énergie à des décisions arbitraires du Kremlin », a soutenu M. Habeck lors d’un point de presse. 

IL a jouté que «les droits de vote des propriétaires de Gazprom Germania sont transférés à l’agence fédérale des réseau », la Bundesnetzagentur, qui « peut prendre toutes les décisions nécessaires pour garantir l’approvisionnement ».

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.