Affectée par la guerre en Ukraine, l’Egypte sollicite l’aide du FMI

Affectée par l’augmentation des prix des matières premières relatives à l’attaque de l’Ukraine par la Russie, l’Egypte va solliciter l’appui financier du Fonds Monétaire International (FMI), a rapporté mercredi l’institution de Bretton Woods.

« L’environnement mondial en évolution rapide et les retombées liées à la guerre en Ukraine posent des défis importants pour les pays du monde entier, y compris l’Egypte », a déclaré par le biais d’un communiqué la cheffe de mission du FMI en Egypte, Céline Allard. Et d’ajouter : « dans ce contexte, les autorités égyptiennes ont demandé le soutien du FMI pour mettre en œuvre leur programme économique global ».

Le pays des pharaons est fortement dépendant des importations de blé et d’huile de tournesol d’origines russe et ukrainienne. Aussi, est-il frappé de plein fouet par l’actuelle hausse des prix des matières premières. Pour preuve, le taux d’inflation s’y est chiffré à 10 % sur un an le mois dernier, à cause principalement du bond des prix des aliments de 20%.

L’inflation est en constante hausse en Egypte depuis le début, en novembre 2016, d’un programme de réformes exécuté sous la direction du FMI. Cette institution avait alors octroyé au gouvernement égyptien un prêt d’environ 11 milliards d’euros (13,2 milliards de dollars) en contrepartie de mesures d’austérité draconiennes, parmi lesquelles une brusque dévaluation et une révision du système de subventions sur les denrées essentielles.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.