L’OIET : l’aide anti-djihadiste du Maroc à l’Espagne malgré les crises migratoires

L’OIET : l’aide anti-djihadiste du Maroc à l’Espagne malgré les crises migratoires

Le rapport de l »Annuaire du terrorisme jihadiste 2021 publié par l’Observatoire international d’études sur le terrorisme (OIET) évalue positivement les « grands efforts » pour maintenir la collaboration sur les questions antidjihadistes entre le Maroc et l’Espagne, malgré la « méfiance toujours latente » découlant des différences entre les deux pays et des crises migratoires comme celle qui s’est produite à Ceuta en mai de l’année dernière.

« Malgré ce qui a été souligné au début, cela n’a pas abouti à la cessation de la collaboration des deux pays contre le terrorisme », indique l’annuaire que la coopération antiterroriste bilatérale entre l’Espagne et le Maroc est un succès en raison du dépassement des difficultés précédentes et la large mise en œuvre de mesures et d’accords prévues à cet effet».

« La méfiance des deux pays est encore latente, ce qui empêche l’évolution des actions nécessaires de cette coopération bilatérale ».

Une plus grande implication de la société civile – en plus des institutions publiques, judiciaires et policières – est nécessaire pour endiguer la menace du terrorisme et la radicalisation djihadiste, souligne l’OIET.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.