Berlin va fournir à Kiev 2.700 missiles anti-aériens de fabrication soviétique

Berlin va fournir à Kiev 2.700 missiles anti-aériens de fabrication soviétique

Les autorités allemandes ont « approuvé un soutien supplémentaire à l’Ukraine», a confié à la presse une source gouvernementale, faisant allusion à la livraison de 2.700 missiles soviétiques de type STRELA puisés dans les stocks des troupes de l’ex-RDA.

Lors de la réunification de l’Allemagne en 1990, ces stocks avaient été intégrés dans ceux des forces armées nationales allemandes. Ils datent donc de plus de trois décennies.

Par ailleurs, le ministère allemand de la Défense a récemment envoyé à Kiev 18.000 casques militaires supplémentaires, qui s’ajoutent à une première livraison de 5.000 casques, ce qui équivaut à 23.000 unités en tout. 

Le gouvernement allemand avait également donné son feu vert samedi dernier, pour la fourniture aux forces armées ukrainiennes de 500 missiles anti-aériens de type Stinger, de 1.400 lance-roquettes anti-char et de neuf obusiers de fabrication soviétique. Tout ce matériel a été déjà réceptionné à Kiev.

En Allemagne, il y a actuellement un débat sur l’utilisation du matériel de fabrication soviétique pour aider l’Ukraine en puisant dans les stocks de l’armée de l’ex-Allemagne de l’Est. 

Le dernier président de la RDA, Egon Krenz, s’était opposé en fin janvier, à l’idée de dépêcher à Kiev des obusiers des forces dont il a été jadis à la tête pour attaquer les militaires russes sur le sol ukrainien.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.