Guerre en Ukraine : le Brésil maintient sa neutralité

Guerre en Ukraine : le Brésil maintient sa neutralité

Le Brésil « va continuer dans la neutralité » et ne va pas « prendre parti » au sujet de l’attaque de l’Ukraine par la Russie, a affirmé dimanche son dirigeant, Jair Bolsonaro.

« Nous n’allons pas prendre parti, nous allons continuer dans la neutralité et aider selon les possibilités à la recherche d’une solution. Nous voulons la paix, mais nous ne voulons pas nous attirer des conséquences ici », a soutenu le président brésilien, mentionnant également que son pays « dépend beaucoup » des fertilisants russes.

« J’ai parlé récemment avec le président Poutine, plus de deux heures de conversation, nous avons parlé de beaucoup de choses … Bien sûr, il a dit quelque chose sur l’Ukraine, que je garde pour moi, sans entrer dans les détails comme vous l’aimeriez », a confié le chef d’Etat brésilien aux médias lors d’un point de presse à Guaruja, dans l’Etat de Sao Paulo (sud-est).

Par le biais d’un communiqué diffusé en soirée, le service de communication de la présidence a ajouté que le dirigeant d’extrême droite faisait allusion à une « conversation privée » qui a eu lieu le 16 février dernier lors de son tout dernier passage à Moscou.

Jeudi dernier, Jair Bolsonaro a désavoué son vice-président Hamilton Mourao, qui avait affirmé que « le Brésil n’est pas d’accord avec une invasion du territoire ukrainien ».

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler