La France va accélérer le déploiement de ses soldats en Roumanie

La France va accélérer le déploiement de ses soldats en Roumanie

A l’issue d’un sommet exceptionnel de l’Union européenne à Bruxelles et à la veille d’un sommet de l’Otan consacré à la crise en Ukraine, le président français Emmanuel Macron a annoncé ce vendredi que la France allait accélérer le déploiement de soldats en Roumanie dans le cadre de l’Otan, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe. 

Emmanuel Macron a déclaré que la France va « envoyer en Estonie un nouveau contingent au sein de la présence avancée renforcée, en anticipant sa participation à la police du ciel balte dès le mois de mars, et en accélérant aussi son déploiement en Roumanie ». Il a ajouté être prêt « à continuer à livrer des matériels militaires et de soutien à la population » ukrainienne. 

Dès fin janvier, le président français avait fait part de son intention d’envoyer « plusieurs centaines » de ses soldats en Roumanie dans le cadre d’un éventuel déploiement de l’Otan. Et peu avant, le 19 janvier, Emmanuel Macron annonçait la « disponibilité » de la France à s’engager « sur de nouvelles missions », « en particulier en Roumanie ».  

Florence Parly, la ministre française des Armées, avait expliqué que la Roumanie, frontalière de l’Ukraine et disposant d’un accès à la mer Noire, se trouvait « à l’épicentre des tensions » et devait dont être « rassurée ». 

Et en Estonie, la France participe déjà, avec quelque 300 soldats mobilisés depuis un an, à la mission permanente de « présence renforcée avancée » (Enhanced Forward Presence, EFP), qui a été déployée après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.