Prise d’otages dans une synagogue au Texas : deux jeunes interpellés au Royaume-Uni

Prise d’otages dans une synagogue au Texas : deux jeunes interpellés au Royaume-Uni

Les forces de l’ordre britanniques ont annoncé ce lundi, avoir interpellé «deux jeunes» dans le sud de Manchester pour leurs présumés rapports avec la prise d’otages qui a eu lieu ce week-end dans une synagogue texane, aux Etats-Unis. Le preneur d’otages a été identifié comme étant un citoyen britannique. 

Pendant que le gouvernement américain a lancé dimanche une « enquête internationale » sur le ressortissant britannique décédé la veille après avoir pris en otages plusieurs personnes dans une synagogue du Texas, les forces de l’ordre britanniques spécialisées dans le contre-terrorisme ont annoncé ce matin l’arrestation de deux jeunes en lien avec cette opération.

«Deux jeunes ont été arrêtées ce soir dans le sud de Manchester. Ils restent en détention pour être interrogés», a fait savoir la police du Grand Manchester dans un communiqué.

Tous les quatre otages ont été libérés sains et saufs samedi dans la soirée de la synagogue de la congrégation Beth Israël à Colleyville, localité comptant près de 23.000 résidents et située à une quarantaine de kilomètres de Dallas. De ce nombre faisait partie un rabbin local, Charlie Cytron-Walker, qui a relaté que «l’homme armé était devenu de plus en plus agressif et menaçant dans la dernière heure de la prise d’otages».

Cette opération s’est soldée après dix heures par un assaut de la police et le décès du preneur d’otages, sans que l’on sache, pour l’heure, s’il s’est donné la mort ou s’il a été abattu par les forces de l’ordre. 

D’après le président américain, Joe Biden, le suspect a été identifié par le FBI comme étant  Malik Faisal Akram, Britannique âgé de 44 ans qui a «insisté pour obtenir la libération de quelqu’un qui est en prison depuis dix ans» et avait «tenu des propos antisémites et anti-Israël».

A en croire divers organes de presse américains, le ravisseur exigeait la libération d’Aafia Siddiqui, une scientifique pakistanaise condamnée en 2010 par la justice américaine à 86 ans de réclusion pour avoir essayé de tirer sur des soldats américains alors qu’elle était en prison en Afghanistan.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.