Royaume-Uni : Le gouvernement de Boris Johnson accusé de nouveau, d’avoir violé les règles sanitaires

Royaume-Uni : Le gouvernement de Boris Johnson accusé de nouveau, d’avoir violé les règles sanitaires

Le média ITV News a révélé l’existence d’un mail controversé envoyé par Martin Reynolds, le secrétaire particulier du Premier ministre, Boris Johnson, le 20 mai 2020, en plein confinement strict dans le pays et alors que les Britanniques ne pouvaient légalement rencontrer qu’une personne à l’extérieur, pour l’organisation d’une fête rassemblant une centaine de personnes à Downing Street. 

« Rejoignez-nous à partir de 18h et apportez vos propres boissons» indiquait Reynolds dans son mail posté le 20 mai 2020 et dans lequel il invitait les destinataires «après une période incroyablement chargée», à «profiter du beau temps» lors d’un pot avec «distanciation sociale» dans les jardins de la résidence du Premier ministre. 

Selon les médias britanniques, le chef du gouvernement et son épouse, qui était à l’époque sa fiancée, Carrie auraient eux-mêmes participé à la « Garden Party» du 20 mai avec une quarantaine de personnes, alors que, le même jour, le ministre de la Culture, Oliver Dowden rappelait à la population anglaise les strictes règles en vigueur lors du confinement. 

Cette révélation a provoqué la furie des familles de victimes de la pandémie qui a fait plus de 150.000 morts au Royaume-Uni. La police a confirmé «être en contact» avec le gouvernement sur cette affaire qui pourrait faire l’objet d’une enquête pour violation des règles sanitaires. 

Une enquête se penche déjà depuis le mois passé sur des fêtes qui auraient été organisées en mai, novembre et décembre 2020 dans les cercles du pouvoir, en dépit des restrictions sanitaires. 

Selon de récents sondages, une majorité de 56% à 66% de Britanniques estiment que le dirigeant conservateur, Boris Johnson âgé de 57 ans, devrait démissionner, une proportion qui a fortement augmenté en quelques semaines. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.