La Corée du Nord tire son premier projectile de l’année

La Corée du Nord tire son premier projectile de l’année

La Corée du Sud et le Japon ont annoncé ce mercredi que la Corée du Nord a lancé un nouveau projectile non identifié dans la mer. Il s’agit du premier test de ce type effectué par Pyongyang en 2022. 

Comme l’a déclaré à la presse le Premier ministre japonais Fumio Kishida, les chefs d’état-major interarmées de la Corée du Sud ont indiqué dans un communiqué que le projectile pourrait être un missile balistique. Il a été tiré dans la mer située à l’est de la péninsule (mer du Japon, ou mer de l’Est selon l’appellation coréenne) vers 8 heures locales. 

Le porte-parole du gouvernement japonais a précisé que le projectile semblait avoir parcouru environ 500 kilomètres et être tombé en dehors de la zone économique exclusive du Japon. Aucun dommage n’a été signalé aux avions et aux navires japonais. 

Malgré les sanctions internationales en raison de ses programmes militaires interdits qui pèsent sur son économie et la fermeture des frontières ordonnée pour lutter contre la pandémie de Covid, la Corée du Nord a réalisé des avancées majeures en matière d’armement en 2021. 

Le pays a affirmé avoir testé avec succès un nouveau type de missile balistique lancé depuis un sous-marin, un missile de croisière longue portée et une arme lancée par un train et qu’elle a déclaré être une ogive hypersonique. 

Dans le même temps, les discussions avec les Etats-Unis sont au point mort depuis l’échec en 2019 de la rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump, alors président des Etats-Unis. Ces derniers, depuis l’arrivée au pouvoir de Joe Biden ont déclaré à plusieurs reprises qu’ils étaient prêts à rencontrer des représentants nord-coréens, mais Pyongyang a jusqu’à présent rejeté l’offre de Washington qu’il accuse de mener des politiques « hostiles ».

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.