La France élargit les aides aux entreprises en difficulté suite à la crise sanitaire

La France élargit les aides aux entreprises en difficulté suite à la crise sanitaire

A l’issue d’une réunion tenue hier lundi à Bercy avec les organisations patronales et des représentants du secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire a annoncé de nouvelles aides pour les entreprises en difficulté suite à la reprise épidémique ces dernières semaines. 

Le gouvernement a ainsi décidé d’élargir les conditions du dispositif d’activité partielle remboursée à 100% sans reste à charge. Les entreprises «qui auront perdu 65% de leur chiffre d’affaires» pourront désormais y prétendre, contre 80% jusqu’à présent. Et toutes les entreprises qui sont soumises à des restrictions sanitaires, comme les bars qui ne peuvent plus servir leurs clients debout ou les discothèques, pourront en faire la demande. 

Bruno Le Maire a également annoncé une évolution du système de prise en charge des « coûts fixes », jusqu’à présent réservé à un nombre restreint d’entreprises de l’événementiel, qui sera à présent élargi à l’ensemble des entreprises du tourisme comme les hôtels, les bars, les restaurants, les agences de voyages. 

Ces entreprises, pour bénéficier de cette prise en charge, devront justifier d’une baisse de 50% de leur chiffre d’affaires, contre 65% auparavant, et les autorités vont accélérer les procédures de remboursement pour les sommes inférieures à 50.000 euros. 

Bien que la France ne se soit pas reconfinée, la vague Omicron à l’origine de la reprise épidémique des dernières semaines menace son économie, les restrictions liées à la pandémie affectant énormément d’entreprises. Le ministre de l’Economie a estimé à environ 100 millions d’euros le coût de l’aide accordée aux entreprises affectées par les restrictions sanitaires.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.