Pretoria attristé par les restrictions de déplacements en Afrique à cause de la pandémie du covid-19

Pretoria attristé par les restrictions de déplacements en Afrique à cause de la pandémie du covid-19

L’Afrique du Sud, pays où a été identifiée la nouvelle souche du coronavirus baptisée «Omicron», a estimé lundi «triste et regrettable» que certains Etats du continent noir suivent le vent de panique et restreignent les voyages à l’échelle continentale.

Pour rappel, c’est jeudi dernier que les scientifiques sud-africains ont déclaré avoir identifié le nouveau variant Omicron du Covid-19. Dans la foulée, bon nombre de pays, à l’instar des Etats-Unis et de la France, ont décidé de fermer leurs frontières aux voyageurs provenant d’Afrique australe.

«Il est tout à fait regrettable, malheureux, et je dirais même triste que des pays africains aient imposé des restrictions de voyage», a estimé le porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Clayson Monyela, lors d’un point de presse en ligne organisé par le ministère sud-africain de la Santé.

«Ce que je ne comprends pas, c’est que certains des pays africains qui agissent ainsi connaissent les difficultés pour le continent lorsque les pays européens prennent une telle décision», a poursuivi ce responsable, précisant que l’exécutif sud-africain est actuellement en discussion avec les autorités des pays en question.

L’Afrique du Sud craint l’impact d’une telle décision sur son économie et en particulier, le tourisme qui est déjà sévèrement affecté par l’actuelle crise sanitaire.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.