Le Sri Lanka : Fermeture de son unique raffinerie de pétrole

Le Sri Lanka : Fermeture de son unique raffinerie de pétrole

Le Sri Lanka a annoncé, lundi, la fermeture de son unique raffinerie de pétrole, privilégiant l’importation de l’essence et du diesel raffinés estimés « très demandés ».

« Lorsque nous raffinons le brut à Sapugaskanda, nous obtenons 37% de mazout de chauffage, 19% de carburant d’aviation et seulement 43% d’essence et de diesel », a déclaré le ministre de l’Énergie, Udaya Gammanpila.

Faute de demande de mazout et de carburant d’aviation, il est « préférable d’importer de l’essence et du diesel raffinés qui sont très demandés », a-t-il expliqué.

A défaut de pouvoir importer du brut, en raison d’une pénurie de dollars qui plonge le pays dans une grave crise, le ministre a précisé que c’était la première fois que la raffinerie de Sapugaskanda était fermée depuis sa construction en 1969.

Il a ajouté que le pays envisageait d’importer de l’essence et du diesel raffinés pour faire des économies.

Les réserves de changes du pays sont tombées à 2,3 milliards de dollars fin octobre, contre 7,5 milliards lorsque le gouvernement actuel est arrivé au pouvoir il y a près de deux ans.

L’économie de l’île a connu l’an dernier une contraction sans précédent de 3,6%, mais la Banque centrale s’attend à un rebond de 4 à 5% du PIB cette année avec la réouverture progressive de l’économie et le déploiement de la vaccination.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.