Libye : La cheffe de la diplomatie suspendue par le Conseil présidentiel

Libye : La cheffe de la diplomatie suspendue par le Conseil présidentiel

La ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Al-Mangoush a été suspendue de ses fonctions samedi dernier et fait l’objet d’une interdiction de voyager à l’étranger, a confié à la presse une porte-parole du Conseil présidentiel (CP). 

La cheffe de diplomatie libyenne ne sera donc pas en mesure de prendre part à la conférence internationale qui aura lieu le vendredi 12 novembre prochain à Paris, dans l’objectif de préparer l’élection présidentielle du 24 décembre dans ce pays maghrébin.

A en croire la porte-parole du CP, Najla Weheba, a déclaré au micro de la chaîne Libya Panorama, que la présidence a entamé une enquête «pour des violations administratives» qu’aurait commis Najla Al-Mangoush. 

Pour sa part, le média en ligne El-Marsad, proche du général Khalifa Haftar, Mme Al-Mangoush aurait pris des décisions de politique extérieure sans avoir consulté le CP. 

D’après un décret signé par le Conseil présidentiel et relayé dans la presse, «une commission d’enquête a été mise en place présidée Abdallah Allafi, vice-président du CP». Elle doit livrer son rapport dans un délai maximal de 14 jours.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler