Les Etats-Unis d’Amérique: Fin au financement du développement des énergies fossiles à l’étranger

Les Etats-Unis d’Amérique: Fin au financement du développement des énergies fossiles à l’étranger

Les États-Unis font partie des 20 pays qui ont annoncé jeudi, lors de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, un accord visant à mettre fin au financement du développement des énergies fossiles à l’étranger.

Dans un accord annoncé jeudi, des pays comme le Royaume-Uni, la Suisse et l’Italie ont annoncé la fin de tout nouveau soutien financier public au secteur de l’énergie fossile d’ici à la fin de 2022. L’accord prévoit une exception pour « des circonstances limitées et clairement définies qui sont compatibles avec une limite de réchauffement de 1,5°C et les objectifs de l’Accord de Paris. »

Les parties à l’accord « encourageront d’autres gouvernements, leurs agences officielles de crédit à l’exportation et les institutions financières publiques à mettre en œuvre des engagements similaires lors de la COP27 et au-delà », ajoute la déclaration.

Aux États-Unis, le président Biden a ordonné en janvier une pause temporaire sur les nouveaux baux de pétrole et de gaz sur les terres publiques. Un tribunal fédéral a ordonné la fin de ce moratoire au cours de l’été, et le département de l’Intérieur a repris les ventes de baux alors même que le gouvernement fait appel de la décision.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler