L’Espagne : L’entretien du réseau routier public

L’Espagne : L’entretien du réseau routier public

L’Espagne investit 22 489 euros par kilomètre dans l’entretien du réseau routier public, soit deux fois moins que d’autres pays comme la France, l’Allemagne et l’Italie, selon l’Association des entreprises de maintenance et d’exploitation des infrastructures (ACEX), qui a chiffré l’investissement nécessaire à 1,5 milliard d’euros par an.

L’association a analysé « le miracle » de l’entretien des routes en Espagne dans le cadre du salon international de la mobilité sûre et durable, Trafic 2021, organisé par Ifema Madrid du 2 au 4 novembre au parc des expositions.

Comme le souligne le rapport sectoriel  » L’entretien des routes en Espagne, une comparaison avec l’Allemagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni « , promu par l’ACEX, les ressources allouées à l’entretien des routes en Espagne  » sont loin de répondre aux besoins à couvrir « , malgré une demande de plus en plus importante de la part des usagers, 84 % du transport de marchandises et 91 % du transport de passagers.

L’analyse de l’investissement dans la maintenance conclut que l’Espagne investit 22 489 euros/kilomètre, soit 50% de la moyenne des pays du rapport – sans tenir compte du Royaume-Uni, dont les données ne séparent pas la construction et la maintenance – bien que, malgré cela, l’état de maintenance du réseau soit très similaire ou même meilleur que celui des autres pays. En contrepartie, selon le rapport, un investissement de 1,5 milliard d’euros par an serait nécessaire dans l’ensemble du réseau routier du gouvernement central.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.