ONU-Sahara : Le Conseil de sécurité proroge d’un an le mandat de la MINURSO

ONU-Sahara : Le Conseil de sécurité proroge d’un an le mandat de la MINURSO

Le Conseil de sécurité des Nations-Unies a adopté ce vendredi à New York, par 13 voix sur 15, le projet de résolution sur le Sahara occidental et prorogé pour un an jusqu’au 31 octobre le mandat de la mission des Nations Unies au Sahara marocain (MINURSO).

Dans sa résolution, le Conseil de Sécurité a une nouvelle fois consacré la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie comme solution pour un règlement politique consensuel du litige territorial artificiel autour  du Sahara marocain.

Le Conseil de sécurité “décide de proroger le mandat de la MINURSO jusqu’au 31 octobre 2022”, lit-on dans le texte de la résolution rédigée par les Etats-Unis.

Dans sa résolution, le Conseil de Sécurité s’est à nouveau, félicité des efforts “sérieux et crédibles” du Royaume dans le processus de règlement piloté par l’ONU, et à travers sa proposition d’autonomie.

Lors du vote, la Russie qui craint pour ses gros intérêts en Algérie notamment dans le domaine de l’armement, s’est abstenue et la Tunisie qui siège au Conseil en tant que membre non permanent s’est également abstenue pour ne pas s’attirer la foudre du régime algérien.

Le Niger et le Kenya, également membres africains non permanents n’ont pas cédé au pressing et au chantage de la diplomatie algérienne et ont voté effectivement en faveur de ladite résolution.

Finalement, les agitations et les menaces du régime vert-kaki algérien de ne pas assister aux futures tables-rondes de l’ONU sur le Sahara qu’il a qualifiées d’«obsolètes», n’ont rien changé au contenu de la nouvelle résolution qui a été adoptée dans sa mouture initiale.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.