Royaume-Uni : La Chine exclue  du secteur de l’énergie nucléaire britannique

Royaume-Uni : La Chine exclue  du secteur de l’énergie nucléaire britannique

Plusieurs ministres britanniques ont décidé mardi de mettre un terme à toute implication de la Chine dans le secteur de l’énergie nucléaire britannique.

Pour y parvenir, le Royaume-Uni compte s’appuyer sur un nouveau modèle de financement de projets de centrales nucléaires, qui fera peser une partie du coût sur les factures énergétiques des particuliers.

Selon le ministre des Entreprises et de l’Énergie, Kwasi Kwarteng, les investisseurs dans les nouvelles centrales nucléaires auront un retour sur investissement avant même la construction de ces centrales. 

En effet, les consommateurs couvriront le risque de retard et de dépassement des coûts des projets et commenceront à payer les nouvelles centrales via leurs factures énergétiques avant même leur construction.

Ce nouveau modèle de financement devrait rendre les centrales nucléaires plus faciles à financer et moins chères à long terme, souligne The times, notant que le gouvernement espère faire « des économies de plus de 30 milliards de livres sur chaque nouveau projet de centrale nucléaire de grande échelle », notamment en faisant baisser les intérêts des emprunts des constructeurs.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.