China Telecom chassé des Etats-Unis

China Telecom chassé des Etats-Unis

La licence de la succursale locale de l’opérateur China Telecom aux Etats-Unis a été révoquée mardi par le régulateur américain évoquant des risques «significatifs» pour la sûreté nationale des Etats-Unis.

La Commission fédérale des communications (FCC) a accordé un délai de 60 jours à China Telecom America pour mettre fin à ses services sur le sol américain, où cet opérateur chinois s’est implanté depuis plus de deux décennies.

«Le fait que China Telecom America soit détenue et contrôlée par le gouvernement chinois pose des risques significatifs pour la sécurité nationale et l’application de la loi», a souligné la FCC dans un communiqué. 

Cette instance pense que l’opérateur chinois et son gouvernement peuvent «accéder, stocker, interrompre et/ou détourner les communications américaines, ce qui leur permet de perpétrer de l’espionnage et d’autres activités nuisant aux Etats-Unis ».

Ce communiqué a été diffusé quelques heures après un échange vidéo entre autorités chinoises et américaines portant sur le commerce, que la partie chinoise a qualifié de «pragmatique, franc et constructif». Jusqu’à présent, China Telecom n’a pas commenté l’annonce de la révocation de sa succursale.

Cette décision est la dernière en date du bras de fer opposant les deux premières puissances économiques mondiales sur divers sujets, dont Taïwan, Hong Kong, les droits humains, le commerce et la technologie.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.