L’Espagne : Greenpeace a dénoncé la responsabilité des « méga-élevages »

L’Espagne : Greenpeace a dénoncé la responsabilité des « méga-élevages »

L’ONG environnementale Greenpeace a dénoncé la responsabilité des « méga-élevages » en expansion en Espagne dans la pollution de l’eau aux nitrates qui n’a cessé d’augmenter dans le pays ces dernières années.

Dans un rapport intitulé « Méga-élevages, poison pour l’Espagne rurale », l’ONG fustige une « expansion démesurée et dénuée de contrôle de l’élevage industriel en Espagne » et son « grave impact sur la pollution de l’eau aux nitrates », appelant à un « moratoire ».

L’ONG souligne que 75% des nappes phréatiques ont vu leur pollution aux nitrates augmenter entre 2016 et 2019 et que le taux moyen de nitrates dans l’eau a augmenté de 51,5% dans le pays sur cette période.

L’ONG affirme par ailleurs avoir procédé à ses propres relevés d’eau sur l’ensemble du territoire entre avril et septembre pour constater que près du tiers (28,7%) dépassaient le niveau autorisé de nitrates pour être déclarée potable.

Dans son rapport, Greenpeace dénonce l’inaction des pouvoirs publics et l' »inefficacité » des « Zones vulnérables aux nitrates » (ZVN), dispositif destiné à protéger certains territoires en freinant la pollution aux nitrates.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.