Le FMI attribue au Maroc le taux de croissance (5,7%) le plus élevé dans la région MENA

Le FMI attribue au Maroc le taux de croissance (5,7%) le plus élevé dans la région MENA

Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la hausse le taux de croissance économique au Maroc qui serait d’après ses prévisions rendues publiques ce mardi, de 5,7% en 2021, contre 4,5% auparavant. Il s’agit du  taux de croissance le plus élevé dans la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord (Mena).

Dans un discours prononcé à l’ouverture du parlement le vendredi 8 octobre, le Roi Mohammed VI avait déjà fait état d’un taux de croissance économique supérieur à 5,5%, qui, a-t-il dit, « constitue une performance inégalée depuis des années et compte parmi les plus élevées à l’échelle régionale et continentale».

Malgré les effets négatifs de la pandémie de Covid-19 qui a fortement impacté l’économie mondiale sans épargner celle des grandes puissances, l’économie marocaine a fait preuve, selon les données chiffrées disponibles, d’une forte résilience et la plupart de ses indicateurs sont au vert.

Dans ses «Prévisions de la croissance mondiale», publiées à l’occasion des Réunions d’automne, le FMI anticipe, par ailleurs, un taux de croissance de 3,1% en 2022, contre 3,9% prévus dans ses précédentes prévisions.

L’institution de Bretton Woods précise encore que le taux de chômage au Maroc, devrait grimper à 12% en 2021 avant de reculer légèrement à 11,5% en 2022.

L’indice des prix à la consommation se situera respectivement à 1,4% en 2021 et 1,2% en 2022 et le solde du compte courant du Maroc s’établit à -3,1 % en 2021 et à -3,3 % en 2022, précise le FMI dans son rapport semestriel.

Au niveau mondial, le Fonds Monétaire international a légèrement abaissé ses projections de croissance, tablant désormais sur 5,9% cette année et 4,9% l’année suivante, tout en relevant la persistance à court terme des répercussions de la pandémie et ses effets divergents.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.