Etats-Unis : Merck a demandé l’autorisation de commercialiser son médicament anti-coronavirus

Etats-Unis : Merck a demandé l’autorisation de commercialiser son médicament anti-coronavirus

Le groupe pharmaceutique américain Merck a introduit une demande d’autorisation auprès de l’administration américaine pour son médicament anti-coronavirus, pouvant constituer un grand pas en évitant en amont les formes sévères du Covid-19. 

La demande concerne le molnupiravir, une pilule destinée aux soins des malades adultes atteints de formes légères à modérées et susceptibles d’évoluer vers des formes graves et/ou une admission à l’hôpital.

Ce laboratoire américain a fait savoir lundi avoir sollicité l’autorisation en urgence aux Etats-Unis de son médicament anti-Covid-19. Cette pilule pourrait devenir cruciale dans le combat contre le coronavirus, car elle serait complémentaire des vaccins. 

Prescrit à des malades dans les quelques jours suivant un test positif, ce traitement diminue de moitié les risques d’hospitalisation et de décès, d’après les résultats d’un essai clinique effectué par Merck. 

«Les conséquences extrêmes de cette pandémie exigent que nous agissions avec une urgence sans précédent, et c’est ce que nos équipes ont fait en soumettant cette demande (d’autorisation) du molnupiravir » à l’Agence américaine du médicament (FDA) « dans les dix jours après avoir reçu les données » de l’essai clinique, a soutenu Robert Davis, numéro un de Merck, cité dans un communiqué.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.