Première réaction publique du président algérien aux récents propos de Macron

Première réaction publique du président algérien aux récents propos de Macron

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a conditionné dimanche le  retour de l’ambassadeur de son pays à Paris « au respect total de l’Etat algérien » par le gouvernement français. 

Le diplomate algérien a été rappelé à Alger au début de ce mois à la suite de déclarations critiques du chef d’Etat tricolore, Emmanuel Macron.

Le retour du représentant diplomatique algérien sur le territoire français «est conditionné au respect de l’Algérie, le respect total de l’Etat algérien. On oublie qu’elle a été un jour une colonie française … L’Histoire ne doit pas être falsifiée », a soutenu  Tebboune devant la presse algérienne, dimanche, lors de sa première réaction en public aux déclarations de son homologue français très crique à l’endroit régime politico-militaire aux commandes du pays maghrébin.

« L’Etat est debout avec tous ses piliers, avec sa puissance, la puissance de son armée et son vaillant peuple», a ajouté le dirigeant algérien, qui est aussi chef suprême de l’armée et ministre de la Défense.

Suite à la question de savoir si la fermeture de l’espace aérien aux avions militaires français est «définitive», le président algérien a estimé que, «dans les relations diplomatiques, il n’y a rien d’irréversible». 

Mais, a-t-il ajouté, «actuellement, nous sommes agressés dans notre chair, notre histoire, dans nos martyrs, nous nous défendons comme nous pouvons».

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler