Maroc-Parlement : Le Roi Mohammed VI affiche sa satisfaction pour les performances de l’économie nationale

Maroc-Parlement : Le Roi Mohammed VI affiche sa satisfaction pour les performances de l’économie nationale

Le Roi Mohammed VI a adressé, vendredi, un discours au nouveau Parlement issu des élections du 8 septembre, dans lequel le souverain a salué «la bonne organisation des dernières élections » qui  «se sont déroulées dans un climat positif et ont été marquées par une large participation, notamment dans nos Provinces du Sud».

Dans son discours, le souverain Marocain a en outre indiqué, que «ce scrutin consacre la victoire du choix démocratique fait par le Maroc, ainsi que la normalité des alternances dans la gestion des affaires publiques», au-delà de la victoire de tel parti ou tel autre.

Cette législature « s’amorce à un moment où le Maroc entre dans une phase nouvelle qui requiert la mutualisation des efforts autour des priorités stratégiques», a relevé le souverain, soulignant «la nécessaire consolidation de la place occupée par le Maroc et la défense impérieuse de ses intérêts supérieurs, particulièrement dans la conjoncture présente qui charrie dans son sillage défis, risques et menaces ».

Au plan économique et financier, le Roi du Maroc a assuré qu’«en dépit des effets inédits générés par la crise et le repli de l’économie mondiale, l’économie nationale connaît une embellie significative.

Le Souverain a ainsi fait état d’un taux de croissance économique de plus de 5,5% prévu cette année au Maroc, soit une performance inégalée depuis des années, d’une croissance de 17% du secteur primaire et d’une hausse notable des exportations pour les secteurs de l’industrie automobile, du textile, des filières électronique et électrique.

Le souverain a de même souligné «la nécessaire consolidation de la place occupée par le Maroc et la défense impérieuse de ses intérêts supérieurs, particulièrement dans la conjoncture présente qui charrie dans son sillage défis, risques et menaces ».

«De fait, a-t-il poursuivi, la crise pandémique a révélé le retour en force du thème de la Souveraineté. Qu’elle soit sanitaire, énergétique, industrielle, alimentaire ou autre, sa préservation est devenue l’enjeu d’une véritable compétition qui suscite des réactions fébriles chez certains».

Et le Roi Mohammed VI de relever que «si de nombreux pays ont connu d’importants dysfonctionnements dans la fourniture et la distribution des produits de première nécessité, le Maroc a réussi, lui, à gérer ses besoins en la matière et à assurer un approvisionnement normal et suffisant de ses marchés».

Afin de consolider la sécurité stratégique du pays, le Roi Mohammed VI a appelé à «la création d’un dispositif national intégré ayant pour objet la réserve stratégique de produits de première nécessité, notamment alimentaires, sanitaires et énergétiques et à la mise à jour continue des besoins nationaux en la matière».

Le Roi Mohammed VI a appelé le gouvernement à mettre en œuvre le modèle de développement escompté, en le chargeant de « définir les priorités et les projets à mettre en chantier au cours de son mandat et mobiliser les ressources nécessaires pour assurer leur financement».

Le Souverain a également insisté pour le parachèvement des grands projets déjà lancés, au premier rang desquels le chantier Royal de généralisation de la protection sociale, et celui de la refonte et la mise à niveau du système de santé.

Le Roi Mohammed VI attend également du nouveau gouvernement d’engager la réforme des entreprises et établissements publics, et de compléter et de conforter la réforme fiscale par l’adoption une nouvelle charte de l’investissement.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.