Le Maroc préside la 98ème session du Conseil Exécutif de l’OIAC

Le Maroc préside la 98ème session du Conseil Exécutif de l’OIAC

Le Maroc, en la personne de son ambassadeur et Représentant Permanent  à La haye (Pays-Bas), Abdelouahab Bellouki, préside la 98ème session du Conseil Exécutif de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), dont les travaux se dérouleront du 5 au 8 octobre à La Haye.

Au menu de cette session du Conseil Exécutif de l’OIAC figurent notamment l’examen des derniers développements concernant la mise en œuvre de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques, le processus de destruction des armes chimiques, les mesures contre la réémergence des armes chimiques, ainsi que sur le programme de renforcement de la coopération de l’OIAC avec l’Afrique.

L’Organisation doit également débattre et adopter son budget-programme pour l’exercice 2022-2023 et les mesures débattues seront soumises pour adoption, à la Conférence des États Parties, prévue du 29 novembre au 3 décembre 2021.

La présidence par le Maroc de cet important organe décisionnel, pour la période mai 2021-mai 2022, consacre l’engagement continu du Royaume en faveur des objectifs de ladite Convention et de la coopération soutenue avec l’OIAC visant à contribuer à l’avènement d’un monde débarrassé des armes chimiques, indique un communiqué de l’ambassade du Maroc à La Haye.

En outre, le Maroc a soutenu la mise en place du Centre de la Chimie et de la Technologie, projet-phare de l’Organisation, dont la cérémonie de lancement des travaux a eu lieu le 23 septembre 2021. C’est un centre d’excellence en matière d’analyse de produits chimiques et de renforcement des capacités au profit des États membres de l’Organisation, notamment africains.

Pour rappel, le Royaume chérifien avait déjà assuré la présidence de la Conférence des États Parties, l’organe suprême de l’OIAC, en 2017/2018.

En tant qu’organe de mise en œuvre de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques, l’OIAC, avec ses 193 pays membres, supervise les efforts de la communauté internationale visant à éliminer définitivement les armes chimiques.

Depuis l’entrée en vigueur de la Convention en 1997, qui est le traité de désarmement le plus efficace, éliminant toute une classe d’armes de destruction massive, plus de 98% de tous les stocks d’armes chimiques déclarés ont été détruits sous la vérification de l’OIAC, dont les efforts ont été récompensés par l’obtention du prix Nobel de la Paix en 2013.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.