L’Espagne : Conditions de prolonger les programmes du chômage

L’Espagne : Conditions de prolonger les programmes du chômage

Le gouvernement a proposé aux syndicats de prolonger les programmes du chômage partiel jusqu’au 31 janvier et sa proposition implique un changement des conditions actuelles, compte tenu du fait que la prolongation ne sera pas automatique et que les entreprises intéressées à les renouveler doivent en faire la demande avant le 10 octobre.

Une fois la demande présentée, l’administration devra la résoudre dans un délai de dix jours et si elle ne le fait pas, elle sera rejetée. Les travailleurs concernés devront renouveler leurs prestations auprès du SEPE afin de continuer à les recevoir.

Les exonérations de cotisations proposées pour les mois à venir subissent quelques modifications avec la nouvelle proposition qui fonctionnerait à partir du 3 septembre, date d’expiration des ERTE actuelles. Le ministre José Luis Escrivá a modifié son dispositif à la baisse dans le cas des ERTE en raison de la limitation de l’activité, qui passera à 50 % pour les entreprises de moins de 50 travailleurs et à 40 % pour les entreprises plus importantes. Jusqu’à présent, ces réductions étaient de 75 % et 65 %, en fonction de la taille de l’effectif.

Le gouvernement entend que le prochain renouvellement de cette aide, dont bénéficient encore 263 000 travailleurs, soit subordonné à une formation et à une reconversion, étant donné les difficultés que rencontrent de nombreuses personnes concernées pour retrouver un emploi. Il a l’intention de lier une partie des subventions aux entreprises qui offrent des cours de formation à leur main-d’œuvre.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.