L’Espagne : Secteur de l’hôtellerie et de la restauration

L’Espagne : Secteur de l’hôtellerie et de la restauration

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a généré plus de 900 000 contrats cet été, soit 76 % de plus qu’en 2020, mais toujours 29 % de moins qu’avant la pandémie, selon les données analysées par Randstad qui comparent les chiffres fournis par le Service public de l’emploi de l’État (SEPE) d’il y a dix ans.

Plus précisément, le volume de contrats collectés au cours de l’année 2019 a été le plus élevé de ces dix dernières années. Cet indicateur du marché du travail n’a cessé de croître jusqu’alors, une progression interrompue par la pandémie de 2020 et qui a fait chuter les contrats de l’hôtellerie et de la restauration de 59,6%, à 518 263 signatures.

Cette année, le nombre de contrats a connu un rebond notable, augmentant de 76 % pour atteindre 912 401. Ainsi, le volume de cette année est à la hauteur de celui obtenu à l’été 2014, où 908 436 ont été signés.

« La remarquable augmentation des embauches enregistrée cette année dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, l’un des plus importants du pays, est un symptôme incontestable de la reprise, sans doute une excellente nouvelle pour notre économie. Mais pour que cette reprise soit complète, il faudrait une croissance généralisée de l’embauche dans d’autres secteurs », a expliqué le directeur de Randstad Research, Valentín Bote.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.