Les Etats-Unis concluent un contrat de maintenance d’armement avec le gouvernement saoudien

Les Etats-Unis concluent un contrat de maintenance d’armement avec le gouvernement saoudien

Le gouvernement américain a validé un contrat de maintenance de la flotte d’hélicoptères de l’armée saoudienne, a annoncé jeudi le département d’Etat. Il s’agit du premier contrat signé avec Ryad depuis l’investiture du président Biden.

Selon un communiqué du ministère américain des Affaires étrangères, ce contrat, qui pourrait atteindre 500 millions de dollars, vise à effectuer la maintenance de la flotte saoudienne d’hélicoptères, entre autres les engins d’attaque Apache et Black Hawk, et aussi de la future flotte  d’hélicoptères de transport Chinook devant être livré à l’armée saoudienne. 

Dans ce cadre, deux fonctionnaires américains et 350 salariés d’entreprises sous-traitantes seront envoyés en mission en Arabie saoudite durant deux ans, a précisé la même source.

Joe Biden, qui s’était engagé avant son arrivée à la Maison Blanche à faire «payer» les autorités saoudiennes pour leur implication dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, a ordonné dès l’entame de son mandat un réexamen de l’ensemble des contrats d’armement signés avec Ryad sous le mandat de son prédécesseur, Donald Trump.

La semaine dernière, le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin a reporté à la dernière minute un déplacement en Arabie Saoudite, pour éviter de rencontrer son homologue, le prince héritier Mohamed ben Salmane. 

Ce dernier était l’interlocuteur privilégié de Washington pendant la présidence Trump, mais l’actuel dirigeant démocrate a fait savoir qu’il échangerait directement avec le roi Salmane.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler