Sahel: Le chef de l’État islamique au Grand Sahara tué par l’armée française

Sahel: Le chef de l’État islamique au Grand Sahara tué par l’armée française

Adnan Abou Walid al-Sahraoui, chef du groupe terroriste  État islamique au Grand Sahara, a été tué par une frappe de la force française Barkhane, il y a quelques semaines, selon le président français.

L’annonce a été faite par le président  d’Emmanuel Macron sur son compte Twitter, et l’information a été également confirmée par la ministre des armées,  Florence Parly, qui affirme que le terroriste a été éliminé par un raid aérien.

Ce groupe terroriste opère depuis des années  dans la zone dite des trois frontières : Mali, Burkina Faso, Niger.

Adnan Abou Walid al-Sahraoui, né dans les années 1970, formé en Algérie, était un combattant au sein du  mouvement séparatiste ‘’polisario’’. Il menait des actions terroristes dans le Sahel et le Sahara marocain avec l’appui et le financement de l’Algérie et l’Iran par le biais du Hezbollah.

Il est l’auteur de plusieurs assassinats dont étaient victimes le 9 août 2020 au Niger les six travailleurs humanitaires français.

 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.