La Norvège: Défaite électorale du parti conservateur

La Norvège: Défaite électorale du parti conservateur

La Première ministre norvégienne, la conservatrice Erna Solberg, a admis lundi soir sa défaite aux législatives, ouvrant la voie à l’accession de la gauche au pouvoir sous l’égide du travailliste Jonas Gahr Støre.

« Le travail du parti conservateur au gouvernement est fini pour cette fois-ci », a dit la dirigeante qui régnait sur le pays scandinave depuis 2013, un record pour la droite. « Je tiens à féliciter Jonas Gahr Støre qui, à cette heure, semble avoir une nette majorité pour changer le gouvernement ».

L' »alerte rouge pour l’humanité » lancée début août par les experts de l’ONU sur le climat (Giec) a placé la question du réchauffement au coeur de la campagne électorale et forcé le royaume à une réflexion sur le sort des activités pétrolières qui l’ont rendu immensément riche.

Le rapport a galvanisé ceux qui, à gauche et, dans une moindre mesure, à droite, veulent en finir avec le pétrole.

Le secteur pétrolier représente 14% du Produit intérieur brut norvégien, plus de 40% des exportations et 160.000 emplois directs.

L’or noir a aussi permis au royaume de 5,4 millions d’habitants d’amasser le plus gros fonds souverain au monde avec près de 12.000 milliards de couronnes d’actifs (1.166 milliards d’euros).

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.