Afrique du Sud : Le procès de Zuma pour corruption de nouveau reporté

Afrique du Sud : Le procès de Zuma pour corruption de nouveau reporté

La prochaine audience du procès pour corruption de l’ancien chef d’Etat sud-africain, Jacob Zuma, initialement prévue pour jeudi prochain, a été reportée en attendant les conclusions sur son état de santé, à la suite de sa mise en liberté conditionnelles pour motifs sanitaires, a indiqué mardi le Parquet.

Pour rappel, Jacob Zuma, 79 ans, avait été écroué depuis le 8 juillet dernier et admis à l’hôpital depuis un mois pour des raisons demeurées confidentielles. La justice sud-africaine l’a mis en liberté conditionnelle dimanche. Cet ex-dirigeant avait subi une intervention chirurgicale en août dernier, dont la gravité n’a pas été divulguée.

L’audience est ajournée « avec le consentement de toutes les parties aux 20 et 21 septembre afin de permettre à une équipe médicale désignée par l’Etat d’examiner les preuves médicales » sur l’état de santé de l’ancien président, a confié le Parquet aux médias.

Jacob Zuma purgeait une peine ferme de 15 mois de prison pour outrage à la justice, suite à ses multiples refus de comparaître devant une commission en charge de mener des investigations sur la corruption d’Etat durant sa présidence (2009-2018).

Après l’annonce de sa remise en liberté sous caution, l’opposition et certains lobbies, mécontents, ont condamné « une décision politique » et non pas médicale.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.